UNE MAIN, CENT-CINQUANTE CRAYONS

L’ART COMME TÉMOIN PRIVILÉGIÉ DU TEMPS QUI PASSE M’AMÈNE À QUITTER LES FLOTS. À VINGT-CINQ ANS, J’AI LAISSÉ LE NAVIRE PARTIR SANS MOI. UNE FEUILLE ET DE QUOI ÉCRIRE, J’AI COURU POUR QUE LE PORT S’ÉLOIGNE. CHINER DERRIÈRE LES FRICHES INTRIGANTES, LES SOUPIRS ET LES TRÉSORS ABANDONNÉS, SEULEMENT ÇA COMPTAIT DÉSORMAIS. AUJOURD’HUI JE DÉVALE LES PENTES, LA NATURE COMME DÉCOR, JUSQU’A CETTE ÉTENDUE D'EAU CALME OÛ S’ABREUVENT LES REGARDS.

IMG_3766_edited.jpg
IMG_4400%25202_edited_edited.jpg

Il n'y a aucun article à afficher pour le moment.